Recevez gratuitement les 20 premières pages du Trésor et inscrivez-vous à la lettre bleue !


 

Dieu/God/Yahvé/Allah/Deus/Dio est grand…

Dieu/God/Yahvé/Allah/Deus/Dio est grand…

Beaucoup de musulmans ignorants s’imaginent, de façon complètement erronée, que les polythéistes vivant à la Mecque avant l’apparition de l’Islam ne connaissaient pas l’existence de Dieu, ou que s’ils la connaissaient, ils ne l’appelaient pas Allah. La lecture attentive de n’importe quelle biographie du prophète Muhammad que la paix soit sur lui suffit à corriger cette erreur. Bien sûr que les polythéistes connaissaient l’existence de Dieu, et bien sûr qu’ils l’appellaient Allah.

Dans la même veine, ces musulmans s’imaginent aussi que Allah est le seul vrai nom de Dieu, considérant que les 99 autres noms habituellement mentionnés en Arabe ne seraient que des “attributs” et que les innombrables noms de Dieu dans toutes les autres langues du monde n’auraient aucune espèce de valeur, même sémantique.

Cependant il suffit d’ouvrir un dictionnaire d’arabe un peu complet pour découvrir que Allah = al-lah = al-ilah = Le-dieu. Allah se traduit littéralement par “Le Dieu” et en français correct par “Dieu” sans article.

Le Créateur, l’Eternel, le Seigneur, le grand Architecte : toutes ces expressions françaises désignent Dieu, de la même manière qu’en Arabe, Dieu a quatre-vingt-dix-neuf noms qui Le désignent aussi.

Apparemment, beaucoup de musulmans s’imaginent que, étant unique, Dieu a forcément un nom tout aussi unique : puisqu’il n’y a qu’un vrai Dieu, il ne peut avoir qu’un vrai nom, supposent-ils vaguement, très vaguement... Du coup, tous les autres noms de Dieu leur apparaissent comme des impostures sémantiques qui renverraient à des idoles et non à Dieu, quoi qu’en disent et qu’en pensent les milliards de gens qui emploient ces noms tous les jours.

L’idée qu’un Dieu unique ne peut avoir qu’un nom unique est réfutée par Dieu lui-même :

“C’est Lui Dieu, le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute chose, le Formateur. À Lui les plus beaux noms.” (Sourate 59, versets 21-23)

“À Lui les plus beaux noms”, et non : “À Lui le plus beau nom”. Pour toute personne qui prend un tant soit peu le Coran au sérieux, il est donc parfaitement clair que Dieu a plusieurs noms, et qu’on est libre de parler de Lui ou de L’invoquer par n’importe lequel de Ses noms. L’idée que Dieu aurait un seul vrai nom est contraire au coran.

Pour d’autres musulmans (ou les mêmes), Dieu a plusieurs noms, certes, mais uniquement en Arabe. D’après eux, Dieu n’a tout simplement pas de nom dans les autres langues !

Et oui : selon eux, les Arabes seraient le seul peuple à connaître l’existence de Dieu... Tous les autres peuples de la terre vivraient dans une ignorance absolue de leur Créateur, puisqu’ils n’auraient pas de nom pour Le désigner. Cette idée est contredite aussi bien par le Coran que par le bon sens, l’Histoire et les faits.

Dieu précise bien qu’Il a envoyé un messager à chaque communauté, autrement dit, à chaque peuple. Quand bien même on supposerait (à tort) que les communautés en question ignoraient à l’époque l’existence de Dieu, ils auraient donc été averti depuis par ce messager. Actuellement, chaque langue a donc forcément au moins un nom pour parler de Dieu. Et en réalité, chaque langue en a plusieurs.

Quelle ignorance, quelle arrogance, quel nombrilisme absurde, pousse ces musulmans à croire que seuls les Arabes ont le mot ou les mots nécessaires pour parler de Dieu, penser à Lui et L’invoquer ?…

Ont-ils oublié que les Juifs et les chrétiens, qui parlent toutes sortes de langues, adorent Dieu eux aussi ? Ces musulmans ignorants s’imaginent-ils que les chrétiens adorent Dieu sans Le nommer ? Ou supposent-ils que seuls les chrétiens arabes (qui disent Allah) adorent Dieu ?

Comment peut-on être en désaccord avec les faits à ce point ?

Comment peut-on être coupé du monde réel jusque là ?

Comment peut-on être d’une ignorance aussi crasse, tout en s’imaginant bien guidé ?

Je me pose vraiment la question.

Penchons-nous maintenant sur la différence entre nom commun et nom propre. Un nom commun désigne un concept correspondant à plusieurs choses. Chien est un nom commun parce qu’il y a plusieurs chiens. Inversement, un nom propre désigne un concept correspondant à une seule chose. Ainsi Emmanuel Macron est un nom propre, car il y a un seul Emmanuel Macron. Tour Eiffel est un nom propre, car il y a une seule Tour Eiffel.

On peut appeler le même être singulier de plusieurs manières :

Emmanuel Macron = l’époux de Brigitte Macron = le président de la République

La tour eiffel = le monument le plus célèbre de Paris

“Le président de la République” est un groupe nominal équivalent à un nom propre, car à un moment t, il y a un seul président de la République. “Le monument le plus célèbre de Paris” équivaut aussi à un nom propre, car ce groupe nominal renvoie à une réalité unique.

Le fait que Dieu, l’Unique, ait plusieurs noms (et même une multitude de noms) n’a donc rien de vraiment étonnant, rien de vraiment choquant. Chaque nom met en valeur une facette de Sa grandeur.

Certains musulmans, qui de toute évidence ne connaissent rien à la langue française, prétendent sans vergogne que Dieu est un nom commun : en utilisant le mot Dieu, on partirait donc du principe qu’il y en a plusieurs… dans leur perspective aussi déconnectée de la vraie vie que des subtilités du langage le simple fait de dire de Dieu rendrait donc polythéiste !

C’est du moins ce qu’ils suggèrent, sans jamais l’affirmer clairement, car tout est confus et approximatif dans leur discours à la fois agressif et nébuleux.

Ces musulmans ne font pas la différence entre dieu(x), nom commun, et Dieu, nom propre. Cette différence est pourtant simple à comprendre puisqu’on retrouve en Arabe, ainsi que dans toutes les autres langues du monde :

Dieu = God = Allah = nom propre

dieu/divinité = god = ilah = nom commun

Dans chaque langue, il y un nom commun correspondant à “dieu”. Qu’on soit athée, polythéiste ou monothéiste, ce mot est indispensable pour penser. On ne peut absolument pas s’en dispenser.

Dieu utilise souvent ilah dans le Coran et l’attestation de foi le comporte :

“Il n’y a de dieu (ilah) que Dieu (Allah).”

S’il suffit de dire dieu(x), ou son équivalent dans une autre langue, pour être polythéiste, alors Dieu est polythéiste !

C’est avec une vraie tristesse que nous mesurons l’abîme d’ignorance où tant de musulmans sont tombés. Au lieu de censurer une langue qu’ils ne maîtrisent pas, au lieu de pinailler sur des points de sémantique qui les dépassent, au lieu de dogmatiser à contresens, dans le vide, ils feraient mieux de se concentrer sur l’essentiel : le prosélytisme (dawa), la lutte contre le mal, l’unité de la oumma et le rétablissement du califat, que par souci d’efficacité nous préférons pour notre part appeler royauté, même si le mot califat est plus exact.

Les musulmans actuels ressemblent à des sprinters qui passeraient leur temps à défaire et refaire la boucle de leurs lacets de différentes manières, avec une boucle, deux boucles, trois boucles, des sprinters sur la ligne de départ qui tripoteraient inefficacement leurs chaussures, se demanderaient vaguement s’ils ne feraient pas mieux de remplacer leurs lacets par des scratchs, et s’interrogeraient longuement sur la raison d’être des petits cailloux sur la piste où ils sont sensés courir, mais ne courent pas.

Dieu nous dit pourtant dans le Coran :

“Rivalisez donc dans les bonnes œuvres.” (Sourate 2, verset 148)

Tags: Dieu Allah

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type

Catégories de Blog

Articles Populaires

Derniers Commentaires